Les chats nains : tout ce que vous devez savoir

1656

Les chatons ont la particularité de grandir plus rapidement puisqu’ils atteignent la taille adulte à moins d’un an. Néanmoins, il existe des félins ressemblant toujours à des chatons qui malgré leurs âges n’augmentent pas en taille avec un poids de moins de 2,5 kg. Ceux-ci ont un défaut de croissance et sont appelés des chats nains. Vous trouverez dans cet article tout ce que vous devez savoir sur les chats atteints de nanisme.

Chat nain : les causes principales

Le retard de croissance chez un chaton résulte d’une mutation génétique naturelle ou sélective. Ainsi, il en découle trois causes principales du nanisme chez le chat.

A découvrir également : Découvrez une sélection des documentaires animaliers les plus captivants

L’ostéochondrodysplasie

L’ostéochondrodysplasie est une maladie génétique qui affecte la croissance des os et cartilages du chat. Ceux-ci ont un développement anormal qui se caractérise par des jambes courtes, la tête plus grande par rapport à la normale et des articulations épaisses chez le chat nain. En effet, il suffit que l’un des parents soit porteur du gène déficient pour qu’un chaton contracte cette anomalie. Les chats nains atteints de l’ostéochondrodysplasie possèdent toute leur intégrité mentale. Cependant, cette mutation génétique peut être à l’origine de certains problèmes de santé comme la déficience neurologique, l’arthrite, les malformations au niveau du poumon et du cœur.

Le dysfonctionnement hormonal

Vous devriez savoir que la défaillance du fonctionnement des hormones est une raison génétique naturelle des chats nains. Ceux-ci sont atteints par exemple du nanisme hypophysaire. En effet, la glande pituitaire des chats nains chargée de sécréter l’hormone de croissance est endommagée à la suite d’une tumeur ou d’une infection. Par conséquent, l’hormone n’est plus sécrétée et empêche le chaton de grandir normalement.

A lire également : Découvrez les dernières actualités sur la relation profonde entre l'homme et l'animal

Le nanisme du chat est aussi dû à l’hypothyroïdie congénitale. Ainsi, le taux anormal des hormones thyroïdiennes aura un impact sur l’évolution du système squelettique et nerveux du chat. Le chat nain a un retard dans le développement cérébral.

Le nanisme sélectif

Les éleveurs effectuent des mutations génétiques afin de produire les races de chats à pattes courtes. Pour cela, les chats nains sont également issus du nanisme sélectif. Cette technique est pratiquée depuis le milieu du XXe siècle afin de créer des espèces de félins qui ont une apparence particulière. Cependant, la question de l’éthique animale est débattue puisque la plupart des pays considèrent cette pratique comme une maltraitance envers les animaux.

Quelques races de chats nains

Vous trouverez des chats nains résultant du nanisme sélectif malgré les idées divergentes par rapport à ce procédé. Ces félins hybrides mesurent moins de 25 cm à l’âge adulte.

Le Munchkin

La taille de ce chat nain est de 23 cm maximum avec un poids variant entre 2 et 3 kg. Munchkin est la race naine d’origine reconnue par l’association internationale du chat (TICA) en 1994.

Napoléon

Le croisement entre un Persan et un Munchkin produit un chat nain appelé Napoléon. Celui-ci fait partie des races lilliputiennes dont le standard est déposé à la TICA. Napoléon possède les caractères du Persan puisqu’il est calme, non agressif et adorable.

Le Dwelf

Le Munchkin du Sphynx et celui de l’American Curl ont servi pour produire le Dwelf. Celui-ci est un chat nain qui est dépourvu presque de poils. En plus, il possède de grandes oreilles dressées nettement comme celui du Sphynx.

Le nanisme impacte-t-il la santé du chat ?

Vous aimez les félins de petite taille, particulièrement les chats nains. Cependant, quelle que soit l’origine du nanisme, ils sont confrontés le plus souvent à des problèmes de santé. Cela est dû aux diverses anomalies auxquelles le chat nain est sujet. En effet, l’animal ressent des douleurs à la suite de la pression accrue sur les articulations et les membres. Pour cela, les chats nains sont moins mobiles, ce qui entraîne une prise de poids considérable. Il est important de maintenir le poids de votre chat puisque tous les chats atteints de nanisme sont sujets à l’obésité.

En plus, le chat nain rencontre des problèmes de courbure de la colonne vertébrale, l’arthrite et l’ostéoporose. Il faut noter également que les organes internes d’un chat atteint de nanisme sont plus vulnérables aux maladies cognitives et neurologiques. Concernant le nanisme ayant pour cause le dysfonctionnement hormonal, il est possible de remédier à cette anomalie par l’administration des hormones déficientes appropriées.

Comment s’occuper d’un chat nain ?

Maintenant que vous êtes au courant des particularités liées aux chats nains, il est temps de découvrir comment bien s’en occuper. Il est recommandé de consulter régulièrement un vétérinaire pour assurer une surveillance étroite de la santé du chat nain. Effectivement, ces félins sont plus susceptibles de développer des maladies et d’autres complications en raison de leur nanisme.

Pour préserver leur mobilité et lutter contre leur obésité potentielle, pensez à leur offrir des exercices physiques adaptés. Pour cela, offrez-leur des jouets stimulants qui favorisent le jeu et les mouvements. Les jeux permettent aussi aux chats nains de se divertir tout en renforçant leurs muscles.

Il faut noter aussi que les chats nains ont besoin d’une alimentation adaptée. Pensez à bien veiller à ce que leur nourriture soit équilibrée et riche en nutriments essentiels tels que les protéines animales. L’eau doit être constamment disponible car elle aide à réduire le risque d’infections urinaires chez les chats, notamment ceux atteints du nanisme.

Pour garantir un environnement sûr à votre petit compagnon, veillez à dégager tous les obstacles dans la maison afin qu’il puisse circuler sans danger. Vous pouvez aussi opter pour une litière peu profonde ou mettre en place des rampes pour faciliter ses déplacements verticaux.

Prendre soin d’un chat nain nécessite une attention particulière et un engagement constant. Avec ces quelques conseils, vous pouvez aider votre petit félin à surmonter son nanisme et lui assurer une vie saine et heureuse.

Les précautions à prendre avant d’adopter un chat nain

Si vous envisagez d’adopter un chat nain, il faut prendre certaines précautions. Les chats atteints de nanisme nécessitent une attention et des soins particuliers, et leur adoption implique donc une responsabilité supplémentaire.

La première chose à vérifier est l’origine du chat nain que vous souhaitez adopter. Il faut s’assurer qu’il provient d’un élevage responsable et reconnu par les autorités compétentes en matière de bien-être animal. Il faut aussi être vigilant lorsqu’on achète un chat nain auprès d’un particulier, car certains pratiquent la consanguinité pour obtenir des chats plus petits, ce qui peut entraîner des problèmes génétiques graves.

Avant l’adoption, il faut des soins appropriés, ces petits félins peuvent apporter beaucoup de joie et d’affection dans votre vie.