Accueillir des poules dans son jardin : tout savoir avant de se lancer

4

Depuis quelques années, on remarque de plus en plus de poulaillers dans les jardins des particuliers. En effet, les poules bénéficient d’un regain d’intérêt pour de nombreuses raisons, au premier rang desquelles le fait qu’elles pondent des œufs évidemment. Cela va vous permettre de bénéficier de leur ponte quotidienne et régaler les petits comme les grands à la maison. Il faut dire que le plaisir que l’on peut avoir à manger des œufs frais est absolument incomparable.

Mais avant de vous décider à accueillir des poules chez vous, il convient de faire le point sur tout ce dont elles ont besoin, que ce soit en termes, d’espace, d’aménagement, d’équipement et de nourriture. Nous vous proposons donc pour se faire de vous présenter avec ce billet les points à ne pas négliger.

A voir aussi : Autour des différents types de fourmis pour l’élevage

Leur aménager un espace bien à elles

Tout d’abord, replaçons-nous dans le contexte : il est question de prendre chez soi quelques poules. Pour l’agrément en quelque sorte. Il n’est en rien question de les faire proliférer, ce qui vous amènerait à vous poser des questions sur de nombreux sujets, comme par exemple pour l’achat de nourriture pour votre élevage animalier. Non, vous n’en êtes pas encore là, ici, il ne s’agit que de quelques gallinacés. Encore faut-il tout faire pour les accueillir au mieux.

A lire en complément : Quel harnais pour un Golden Retriever ?

Sachez que, si une poule a besoin d’une surface d’un grand minimum d’1 mètre-carré pour pouvoir y mener une existence correcte, il n’existe aucune limite supérieure. Considérez juste de pouvoir leur donner le plus d’espace possible. N’omettez pas de vous renseigner auprès de la mairie de votre domicile : il existe en effet certaines contraintes propres à chaque commune pour ce qui est de l’installation d’un poulailler, des surfaces à ne pas dépasser, la nécessité de procéder à une déclaration préalable de travaux parfois même.

Par ailleurs, il conviendra de faire en sorte que leur enclos soit disposé dans un lieu qui n’est ni trop à l’ombre, ni trop ensoleillé. Faites aussi attention à son exposition au vent, les poules sont particulièrement sensibles aux changements de conditions météorologiques. Assurez-vous de même que l’enclos est suffisamment sécurisé. Les prédateurs naturels des poules comme les renards sont de plus en plus présents aux abords des habitations et il faut être certain qu’ils ne pourront s’introduire la nuit dans votre poulailler et ainsi y créer un carnage. Le sol doit, quant à lui, être suffisamment meuble pour que la poule puisse le gratter, c’est un besoin qu’elle a au quotidien.

Installer un poulailler

Le choix du poulailler va s’avérer particulièrement important. Il est à la fois abri et lieu de vie pour vos poules. Elles vont pour ainsi dire tout y faire : y manger, y boire, y dormir, y pondre aussi évidemment, du moins vous l’espérez. Il existe diverses possibilités : soit vous achetez un poulailler déjà construit, tout fait, dans le commerce, soit vous préférez le concevoir et le réaliser vous-même.

Sachez que, si c’est la deuxième option qui vous tente le plus, vous pourrez trouver sur l’internet quantité de tutoriels et de plans qui vous permettront de bâtir une habitation sur mesure à vos poulettes. Le matériau à privilégier est incontestablement le bois, qui offre l’avantage d’être à la fois écologique et isolant. Mais attention, à la condition expresse qu’il soit non traité, ou alors seulement avec des produits qui ne présentent aucun danger pour les animaux. Il se prêtera en tout cas aisément à toutes vos fantaisies en matière d’architecture tant il est facile à travailler.

Si toutefois vous ne vous sentez pas capable de vous lancer dans une construction, il existe dans le commerce des modèles de toutes sortes parmi lesquels vous trouverez forcément celui adapté à votre extérieur ainsi qu’au nombre de poules que vous souhaitez y accueillir. En bois ou en polypropylène, à vous de choisir, nous nous contenterons de vous rappeler tout le bien que nous pensons du bois.

Deux choses importantes à ne pas omettre : la première est qu’il faut bien penser aux fonctions de cet abri et ne pas oublier d’y installer pondoir, mangeoire et abreuvoir. La deuxième, c’est qu’il peut être judicieux de l’installer sur une dalle de béton afin d’éviter à l’humidité ainsi qu’au froid d’y remonter par le sol et d’ainsi le transformer en un endroit inconfortable.

Nourrir des poules

Nous serions tentés de vous dire qu’il n’y a pas plus simple que de nourrir des poules. En effet, elles apprécient tout particulièrement des tas de choses que nous considérons comme des déchets et jetons après avoir préparé ou terminé nos repas. Des épluchures de légumes, ou de fruits, sachant que nombre d’entre eux sont à bannir, vous trouverez aisément leur liste en parcourant l’internet. Et des restes aussi : croûtes de fromage, salade, coquilles d’œufs broyées, pain sec… N’hésitez surtout pas à compléter cette alimentation par des mélanges de céréales spécifiquement adaptés aux poules.

Pensez aussi et surtout à ce qu’elles puissent en permanence s’hydrater de la meilleure des façons. Elles doivent avoir à leur disposition de l’eau fraîche présentée dans un abreuvoir que vous veillerez à entretenir au mieux de façon à ce qu’il soit propre en permanence.

Sachez qu’une alimentation de qualité, variée et proposée dans les bonnes quantités ne pourra que favoriser les aptitudes à la ponte de vos gallinacés. Prenez aussi soin de l’adapter à la saison, les besoins variant au rythme des températures notamment.

Vous aurez ainsi des poules heureuses et certainement aussi beaucoup de très bons œufs à manger.