Comment faire pour qu’un chat gagne en autonomie ?

269

Même si le chat est de nature indépendant et autonome, certains minous semblent un peu envahissants. Ils sont toujours à la recherche du contact physique et ils ne cessent de miauler pour attirer votre attention. On a ici un trouble du comportement qui est tout à fait remédiable. Vous pouvez très bien adopter quelques-unes de ces solutions pour que votre chat puisse gagner en autonomie.

Ne pas sur-couver l’animal

Pour que votre chat soit autonome, vous devez adopter les bons gestes dès qu’il est encore un chaton. Si vous avez accueilli un chaton, il est normal que vous le nourrissiez dans un premier temps au biberon. Même si pour vous, ces moments sont vraiment agréables, il faut que vous passiez à une alimentation solide dès qu’il a trois ou quatre semaines. Ceci jouera grandement sur son indépendance.

A voir aussi : Comment nettoyer le nez d'un bébé d'un mois ?

Lorsqu’on dit « ne pas sur-couver le chat », ceci veut également dire ne pas répondre à toutes ces sollicitations. Oui, c’est encore un chaton et il peut avoir envie de câlins, mais ce n’est pas une raison de le tenir dans vos bras toute la journée. Vous pouvez être câlin avec votre chat, mais il faut aussi être raisonnable.

Socialiser le chat

Le manque de socialisation peut développer chez le chat des problèmes comportementaux dont l’hyperattachement. C’est ce qui fait que dès qu’il y a des étrangers, il veut se retrouver sur vos genoux. Si vous recevez des invités chez vous, ce n’est pas toujours agréable d’avoir votre compagnon dans vos pattes. Pour éviter ceci, vous devez socialiser votre minou dès son plus jeune âge. Offrez-lui l’occasion de rencontrer et d’interagir avec les hommes, mais aussi avec d’autres chats et animaux. Vous pouvez aussi le laisser sortir de temps à autre et installez une chatière électronique pour qu’il puisse rentrer de ses balades quand il veut.

A lire également : Quels sont les symptômes de la mort ?

L’habituer à vos absences

Ce n’est pas en étant collé à votre chat 24 heures sur 24 que vous allez réussir à faire gagner en autonomie à l’animal. Même si c’est un chaton, vous devez l’habituer à vos absences. Tout ceci doit bien évidemment se faire en douceur et petit à petit pour qu’il ne vive pas mal votre absence. Vous pouvez par exemple dans un premier temps le laisser avec un jouet le temps d’une course au supermarché, puis par la suite le temps d’une matinée shopping et au final, vous pourrez le laisser pendant vos huit heures de travail. Vous verrez que ces absences vont l’aider à gagner en autonomie.

Éviter les longs au-revoirs et les retrouvailles trop « câlins »

Le saviez-vous ? Vous pouvez très bien transposer vos sentiments à votre chat. On vous déconseille alors ces longs moments d’au-revoir avant de quitter la maison. En le noyant de caresses et en le rassurant que vous n’y allez que pour quelques minutes, vous ne faites qu’accentuer sa détresse et que renforcer le sentiment d’hyperattachement. Pour qu’il soit plus autonome, banalisez le plus possible ces départs.

Il faut en faire de même quand vous arrivez chez vous. En vous voyant franchir la porte, il va demander des câlins, mais occupez-vous d’abord de vous avant de répondre à ses demandes d’affections. Là aussi, il faut rester raisonnable sans se dire qu’il faut rattraper le temps perdu. Il doit comprendre que c’est vous qui décidez des moments et de la durée des séances de câlins.

Lui créer un environnement enrichi

Si votre chat est toujours collé à vous, c’est peut-être parce que vous ne lui fournissez pas un environnement enrichi. En effet, pour que votre chat soit épanoui et autonome, il faut lui offrir un environnement où il se sent en sécurité. Il lui faut aussi un environnement où il y aussi toutes les ressources dont il a besoin pour stimuler ses capacités physiques et pour occuper son esprit.

Pour ce faire, pensez à aménager son espace avec un lieu de repos, des gamelles de nourriture, des jouets et jeux variés ainsi qu’un coin en hauteur où il pourra observer tout ce qui se passe autour de lui. Dans un premier temps, il est tout à fait normal qu’il soit un peu craintif de certains jouets, mais c’est votre rôle de le familiariser avec ceux-ci. Vous ne devez pas non plus en faire trop afin d’éviter qu’il ne vous sollicite à chaque fois qu’il va jouer.